Les nouvelles de Polytendance – Juillet 2013 –

See on Scoop.itPolytendance

On ne peut pas gagner toujours, depuis la dernière mise à jour Google du 24 mai 2013, Polytendance vient de boire le bouillon,  un concurrent vient de nous passer devant sur toutes les requêtes travaillées depuis plus d’un an, peu de liens pour lui, à priori il semblerait que cette fois le contenu interne même de pauvre qualité soit passé avant le linking externe, il faut maintenant redresser la barre avant la rentrée…

See on www.polytendance.fr

Mega monday, vous connaissez ?

Mega monday

Connaissez-vous le jour du « Mega monday » ?
Jusqu’à lundi dernier je ne connaissais pas non plus cette tradition qui existe depuis 2005.
Littéralement « mega lundi’ pour nos amis lecteurs fâchés avec la langue de Shakespeare, cette journée bénie des ecommercants et acheteurs aimant faire de bonnes affaires n’a lieu qu’un lundi par an quelques semaines avant les fêtes de noël.

Ce Mega Lundi suit généralement de très près le non moins célèbre phénomène de la toile, le vendredi noir où le volume des ventes est traditionnellement au plus bas.
Aux Etats-unis cette année, il était prévu de tomber le 26 novembre mais suite à des effets conjoints, il semblerait qu’il puisse s’étaler sur plusieurs jours voire plusieurs semaines avant noël.
En ces moments de crise mondiale, ceci n’est pas pour déplaire à toute la profession des vendeurs par internet.

Il a été prévu cette année pas moins de 3000 commandes chaque minute au niveau mondial, de quoi redonner un peu de baume au cœur des ecommercants qui cette année ont beaucoup souffert à l’image de toute la population.

Pour notre part nous avons été réellement surpris et avouons le quelque peu dépassés, durant quelques heures par le nombre de belles commandes de bijoux, magnets et autres articles fantaisie que vous tous avez passé sur Polytendance et je tenais à vous en remercier.

Et vous ? Connaissiez-vous cette tradition et dans l’affirmative, en avez-vous profité en vous lâchant un peu plus que de coutume en vue de la préparation de vos cadeaux de fêtes de fin d’année ?

Un rêve : la boutique et … le village

« Ou suis-je ? … Au village »…

Cette phrase combien de fois l’ai-je entendue ?

Elle vous parle aussi peut-être, qui sait ?

Dans le cas contraire je vous donnerai toutes les références nécessaires afin de pallier ce manque,  nul doute que certains d’entre vous qui ne connaissaient pas « le village » tomberons aussi sous le charme.

D’un point de vue historique, ce fameux village situé au Pays de Galles est né de l’imagination de Sir Clough Williams-Ellis, architecte excentrique, qui fit construire ce bijou d’architecture éclectique et fantaisiste pendant 50 années.

Entrons cette fois dans le vif du sujet.

Quel rapport entre une boutique et le village ?

C’est tout simple, ce village est un but, la carotte  au bout du bâton, un moyen de maximiser les chances d’atteindre notre objectif, c’est à dire la réussite de notre boutique de création de bijoux fantaisie artisanaux.

Bien entendu, il serait si simple d’économiser et d’allouer un budget mensuel pour la préparation de ce voyage mais cela n’aurait pas la même saveur.

Comme promis voici donc quelques références pour ceux d’entre vous qui ne connaîtraient pas « le village », il s’agit du lieu où est retenu en otage le héros de la série cultissime « le prisonnier » avec Patrick Mc Goohan.

Si vous avez l’occasion de regarder le premier épisode qui s’intitule « l’arrivée’ vous noterez à un moment qu’une des scènes se passe dans une… boutique.

La boucle est donc bouclée.

Bonjour monde virtuel !

Je vous le promet, j’ai résisté depuis des années, NON je ne me laisserai pas tenter, il est hors de question que j’y mette les doigts, moi vivant, JAMAIS !…

Bon d’ accord, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis et pour la bonne cause comme il ne faut pas non plus placer tous ses œufs dans le même panier,  j’ai enfin sauté le pas et j’ai décidé de m’inscrire quand même dans les réseaux sociaux sur l’internet.

Ouch ! les premiers temps le choc est rude. C’est quoi ce site tout pourri avec son F blanc dans un fond bleu ?

Un peu mieux présenté mais sans plus, voici le dernier arrivant avec son G+ blanc (non ce n’est pas une nouvelle marque de lessive) dans un fond rouge.

Après un peu d’habitude et de persévérance, on prend ses marques petit à petit mais c’est quand même pas très facile ni convivial lorsque l’on est plutôt du genre « ours mal léché ».

Enfin ca y est, le pas est franchi, ne reste plus qu’à faire vivre et alimenter notre page fans avec du contenu un minimum intéressant ou des carottes à la clé pour attirer le chaland.

Le plus difficile dans tout cela, c’est qu’il va falloir forcer les gens  à nous aimer.

La, c’est certain c’est pas gagné… l’avenir nous le dira.